[Presse] Recrutements et crise sanitaire - Etat des lieux 2021, perspectives 2022 et focus métiers de la construction et de l'immobilier

Posté par Fed Immobilier dans Actualités Fed Immobilier
Le 25/01/2022
Comment les entreprises ont recruté en 2021 dans un contexte de crise sanitaire encore prégnant ? Quels secteurs résistent le mieux ? Quels secteurs restent impactés ?

Métiers de la Construction et de l’Immobilier

Etat des lieux fin 2021 et perspectives 2022

En ce qui concerne le domaine de la construction et de l’immobilier, la crise semble déjà bien loin.

  • Le marché est en tension avec plus que jamais une pénurie de candidats, ce qui fait décoller les salaires.
  • Les entreprises ont plus de visibilité sur le planning de charge pour 2022 mais ont du mal à staffer leurs équipes. Un bon candidat a généralement plusieurs offres et part au plus offrant. Différents paramètres sont à prendre en compte mais la réputation des entreprises ainsi que leur réseau d’influence comptent pour beaucoup dans leur choix.
  • Les perspectives pour 2022 sont rassurantes car l’offre de postes est importante avec des entreprises réactives. La différence se fera sur la qualité de l’approche des candidats ainsi que sur la capacité des employeurs à être réactifs. Focus métiers et secteurs.
  • Tous les métiers en MOE/Travaux sont tous en tension, en bureau d’études comme en entreprise de travaux. Les profils de techniciens maintenance CVC, Dessinateur-Projeteurs et Ingénieur Travaux TCE sont particulièrement recherchés.
  • Les métiers en électricité font exception, ils restent peu dynamiques.

Côté immobilier, la dynamique est particulièrement forte pour les métiers du développement foncier en promotion immobilière.

En synthèse, les grandes tendances du marché :

1. La reprise des recrutements est très marquée dans toutes les familles de métiers. On ne note plus d’exception, tous les types de postes sont en tension ! Et les perspectives de marché pour 2022 sont excellentes.
2. Les attentes des candidats ont évolué avec la crise :
- Ils se montrent plus exigeants en termes de salaire, de localisation et de conditions de travail en général.
- Les postes nécessitant de nombreux déplacements sont compliqués à pourvoir. Ils ne sont considérés que si la possibilité de télétravailler est importante.
- Globalement, travailler à distance est devenu une norme et un des critères d’exigence des candidats.
3. Les entreprises doivent s’adapter :
- Les bons candidats ont généralement plusieurs offres en même temps. Pour attirer les talents, il est nécessaire que les recruteurs soient très réactifs. Le Groupe Fed les sensibilise à une plus grande réactivité dans le process et le closing des recrutements.
- Le marché étant très concurrentiel, et les candidats de plus en plus exigeants, les entreprises doivent développer la marque employeur pour attirer les talents.
- Les processus de recrutements doivent être repensés. Les recrutements sont désormais finalisés sur la base d’entretiens en visioconférences. Le présentiel dans le processus de recrutement se limite à quelques cas précis : visite de site, présentation d’équipe, ou pour confirmer les bonnes impressions de la visioconférence.
- Les entreprises accordent une plus grande importance aux Soft Skills dans les processus de recrutement.



Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire